Nouveaux pilotes de locomotives sur la ligne Vallorbe – Le Brassus

TRAVYS s’engage pour l’emploi local en formant trois mécaniciens et une mécanicienne de trains de la Vallée de Joux.

0
128

Dans un contexte politique et économique délicat après la votation de février 2014, l’entreprise de transports publics du Jura-Nord vaudois a choisi de recruter, pour sa ligne Vallorbe – Le Brassus, des aspirants mécaniciens habitant à la Vallée de Joux, afin de favoriser l’emploi régional. TRAVYS se réjouit également de compter la première femme mécanicienne dans ses rangs.

Une entreprise ancrée dans sa région
En qualité d’entreprise de référence dans le bassin nord-vaudois des transports publics, l’ancrage régional est une composante majeure de l’activité de TRAVYS et de son identité. Les prestations fournies et développées par la société qui exploite plusieurs lignes de trains et réseaux de bus s’adressent aux habitants des régions qu’elle dessert, ainsi qu’aux personnes qui y travaillent et qui y exercent leurs loisirs. Dans ce cadre, Il est très important pour TRAVYS d’entretenir des partenariats locaux, notamment avec la majeure partie de ses fournisseurs, mais également dans le domaine de l’emploi.

Ainsi, lorsqu’il a été nécessaire d’engager de nouveaux mécaniciens pour la ligne de chemin de fer à voie normale Vallorbe-Le Brassus, TRAVYS n’a pas hésité à recruter „local“, en axant la promotion de cette offre d’emploi sur la Vallée de Joux et ses environs. C’est ainsi qu’a pu être constituée une promotion 100% régionale de quatre aspirants mécaniciens de train habitants à proximité de la ligne.

Mécanicien de train, un métier passionnant et exigeant
TRAVYS recrute et forme en moyenne deux mécaniciens chaque année. En Suisse, le nombre de recrutements est en augmentation ces dernières années, en raison du développement constant des prestations de transport. En tant qu’entreprise formatrice, TRAVYS accompagne les aspirants mécaniciens dans la préparation du permis ferroviaire. La demande de permis d’élève est soumise à certains prérequis : casier judiciaire vierge et examens médicaux, psychologiques et psychotechniques selon des standards fédéraux. La formation en entreprise peut ensuite commencer et dure de 9 à 10 mois. Le métier de mécanicien de locomotive exige des qualités spécifiques : aptitude à travailler de façon indépendante, à s’adapter à un horaire irrégulier, concentration, et résistance au stress.

Promotion 2016 : 100% locale et 25% féminine
TRAVYS se réjouit de pouvoir féliciter les quatre aspirants de la ligne Vallorbe – Le Brassus qui ont mené à bien leur formation et ont tous passé avec succès l’examen final de pilote de locomotive au printemps 2016. De plus, l’entreprise du Jura-Nord vaudois est très heureuse de saluer l’engagement de la première mécanicienne de train de son histoire. En effet, si pilote de locomotive reste pour l’heure un métier majoritairement masculin, cette nouvelle promotion compte dans ses rangs la première femme à choisir d’exercer cette profession au sein de TRAVYS.

La promotion 2016 démontre ainsi l’engagement fort de la société en faveur de l’égalité professionnelle homme-femme et de l’emploi de proximité, deux axes primordiaux dans la stratégie de gestion de Ressources humaines chez TRAVYS et qui reflètent les valeurs de cette entreprise.

Si vous êtes intéressés par une carrière de mécanicien de locomotives, n’hésitez pas à prendre contact avec le département des Ressources Humaines de l’entreprise TRAVYS. De nouveaux recrutements auront lieu prochainement.

KOMMENTIEREN - commenter - commentare

avatar
  Abonnieren  
Benachrichtige mich zu: