Rapport final du SESE sur le déraillement d’un train voyageurs du 26 juillet 2016 aux Brenets

0
204
deraillement-train-voyageur-les-brenets_sese-swisstopo_10-16
Lieu du déraillement. / Source: SESE, Swisstopo

Le mardi 26 juillet 2016 à 7h22, le train 6 Le Locle – Les Brenets, formé de l’automotrice BDe 4/4 n° 5, a déraillé en pleine voie, au point kilométrique 2.100, des suites de la rupture de l’axe du premier essieu dans le sens de marche. Personne n’a été blessé lors du déraillement. A part la rupture d’essieu, les dégâts à l’automotrice et à l’infrastructure ont été minimes.

Enquête
L’accident s’est produit le 26 juillet 2016 vers 7h22. L’annonce a été transmise au SESE le 26 juillet 2016 à 8h44. Le SESE s’est immédiatement rendu sur place et a ouvert une enquête.

Le 28 juillet 2016, le SESE a examiné la caisse de l’automotrice BDe 4/4 n° 5 et le bogie n° 4007 au dépôt des Brenets.

Le 25 août 2016, le SESE a assisté au démontage du bogie n° 4007 à l’atelier TransN des Ponts-de-Martel puis tenu une réunion avec les responsables TransN. L’axe défectueux a en-suite été soumis à une expertise métallurgique auprès de l’entreprise Qualitech SA.

Le 28 septembre 2016, le SESE a discuté les résultats de l’analyse métallurgique avec l’expert métallurgiste.

Le 7 octobre 2016, le SESE a émis un rapport intermédiaire.

L’enquête se base sur les éléments et les documents suivants :

  • les constatations faites sur le lieu de l’évènement ;
  • les données tachygraphiques ;
  • les dispositions d’exécution de l’ordonnance sur les chemins de fer DE-OCF ;
  • divers dessins de l’essieu ;
  • le mandat de commande TRN SA daté de 2002 aux Ateliers Clément pour l’usinage des essieux
  • expertise métallurgique Qualitech ;
  • le système de management de la sécurité (SMI) de TransN.

Cause
Le déraillement de l’automotrice BDe 4/4 n° 5 est dû à la rupture de l’essieu 4, essieu avant dans le sens de marche du train 6.

Ont contribué à la rupture de l’essieu :

  • la disposition inadéquate de la rainure de clavette sur l’axe d’essieu ;
  • les angles vifs présents à l’intersection de la rainure de clavette et du congé reliant les portées de la couronne d’entraînement et du corps de roue ;
  • l’état de surface grossier de l’usinage de la rainure de clavette ;
  • l’absence d’un rayon défini entre la base et les flancs de la rainure de clavette.

Recommandation de sécurité et avis de sécurité
Avec le rapport intermédiaire, remis le 7 octobre 2016 à l’Office fédéral des transports (OFT), une recommandation de sécurité a été émise.

Avec le présent rapport, deux autres recommandations de sécurité sont émises.

Entreprises impliquées

Entreprise de transport:

  • Transports Publics Neuchâtelois SA, La Chaux-de-Fonds
    Gestionnaire d’infrastructure
  • Transports Publics Neuchâtelois SA, La Chaux-de-Fonds

Véhicule impliqué:

  • Automotrice à voie métrique BDe 4/4 n° 5
Info

KOMMENTIEREN - commenter - commentare

avatar
  Abonnieren  
Benachrichtige mich zu: