En 2019, l’offre des transports publics va connaître un nouveau bond en avant pour améliorer la mobilité de l’ensemble des Vaudoises et Vaudois. Cet été deux lignes ferroviaires régionales battront au rythme de la cadence au quart d’heure, le MVR entre Vevey et Blonay et le LEB entre Lausanne et Echallens. En décembre prochain, les Regio Express circuleront désormais entre Annemasse et Saint-Maurice, permettant de renforcer considérablement l’offre ferroviaire du Chablais et de la Riviera. Les correspondances entre les lignes du Simplon et de Berne seront également intégralement rétablies en gare de Lausanne. Plus de 30 lignes de bus connaîtront des améliorations, notamment avec une offre augmentée les week-ends.

Le Canton de Vaud et les entreprises de transport continuent de développer de manière continue l’offre de transport public dans toutes les régions du canton. L’amélioration des cadences et des horaires est indispensable pour favoriser le report modal et tendre vers une mobilité préservant le climat. Après les sauts d’offres du RER Vaud de 2015 en direction du Nord vaudois et de 2017 pour la Broye, en été 2019 deux lignes ferroviaires régionales passeront au rythme du quart d’heure, assurant à leurs voyageurs une desserte de proximité efficace, digne des centres urbains et des agglomérations. Il s’agit de la ligne exploitée par le MOB/MVR entre Blonay et Vevey, dont la nouvelle cadence sera mise en place le 1er juillet. A noter que le MVR est la première compagnie régionale romande à bénéficier du programme de développement stratégique de l’offre PRODES, financé par le fonds d’infrastructures ferroviaires.

La cadence au quart d’heure du LEB jusqu’à Echallens sera quant à elle effective le 12 août, et coïncidera avec la mise en place d’un nouvel horaire sur toute la ligne et avec une optimisation des connexions avec les lignes de bus régionales. Le Canton sera particulièrement attentif à ce que les TL, qui exploitent le LEB, offrent une qualité de service digne des autres lignes du RER vaudois. Pour éviter les suppressions de trains à répétition qu’ont subies ces derniers mois les usagers de la ligne ferroviaire la plus fréquentée du canton après celles des CFF, les TL se sont engagés à mettre en place des mesures efficaces pour réduire drastiquement le nombre de pannes et assurer une exploitation professionnelle d’une ligne fragilisée par la multiplication des chantiers. Pour rappel, le LEB est en pleine mutation pour devenir un véritable RER : près de 200 millions de francs seront investis entre 2017 et 2020 pour ses infrastructures, que ce soit pour la construction du tunnel sous l’avenue d’Echallens à Lausanne ou encore la modernisation des gares et des installations de sécurité.

Au changement d’horaires de décembre prochain, l’offre du week-end sera améliorée sur près de 30 lignes de bus régionales, en particulier dans le Gros-de-Vaud, la région d’Yverdon-les-Bains et de Morges où le réseau des MBC sera par ailleurs en partie restructuré pour offrir de meilleures connexions avec le réseau ferroviaire. Dans le district de Nyon, l’offre transfrontalière sera quant à elle développée. Enfin, l’hôpital Riviera Chablais sera desservi par la ligne 201 des VMCV prolongée entre Villeneuve et Rennaz, à une cadence de 10 minutes et avec des bus à batterie.

Sur le réseau CFF, l’offre des Régio Express (RE) circulant entre Genève, Lausanne et Vevey sera étendue vers Annemasse et vers Saint-Maurice. Quant à la mise en service intégrale du Léman Express, elle permettra de rejoindre Annemasse, Saint-Gervais ou encore Annecy au départ des gares vaudoises de Coppet, Mies et Tannay. Le Canton de Vaud se félicite enfin du rétablissement à Lausanne des correspondances entre les Interregio des lignes du Simplon et de Berne.

Pour développer les transports publics, le Canton engage d’importants moyens financiers : les subventions au trafic régional ont augmenté de 60% depuis 2008 et elles se monteront à 230 millions cette année. De plus, les investissements pour l’infrastructure ferroviaire durant cette même période se sont élevés à 862 millions. Cet effort se poursuivra ces prochaines années avec un nouveau grand saut de l’offre des transports publics vaudois : fin 2020, le RER Vaud sera prolongé jusqu’à Aigle et renforcé aux heures de pointe entre Lausanne et Vallorbe. Une année plus tard, il sera prolongé jusqu’à la Vallée de Joux et 4 trains par heure circuleront entre Cully et Cossonay.

Le réseau de transport public vaudois, sans les lignes touristiques, se compose de plus de 2000 kilomètres de lignes (trains et bus) regroupant plus de 2200 arrêts ou stations. Il comprend une trentaine de lignes ferroviaires régionales, plus de 100 lignes de bus régionales, une septantaine de lignes de bus et trolleybus urbains, deux lignes de métro, quatre funiculaires et trois lignes lacustres.

Deux fois plus de trains au départ d’Echallens et une mesure extraordinaire pour les clients
Le 11 août prochain, le LEB passe une étape charnière avec sa nouvelle offre d’un train chaque 15 minutes entre Echallens et Lausanne. Ancrée dans un contexte de grands travaux pour devenir un véritable RER, soutenue par des investissements financiers publics conséquents, la ligne verte poursuit sa mue vers plus de performance et de qualité au service des voyageurs. L’exploitation au quotidien du LEB reste cependant fragile en raison des chantiers colossaux entrepris pour la rénovation des gares, la création de secteurs de croisement dynamique sans arrêt de train et la mise en fonction de nouvelles voies, de systèmes d’aiguillage et de sécurité. Pour répondre à cet important défi, des améliorations et une meilleure coordination des aspects techniques et de l’information ont progressivement été mises en place. Aujourd’hui, les TL en présence de leurs partenaires politiques, présentent l’ensemble de ces mesures et annoncent un geste commercial à leur fidèle clientèle.

Une nouvelle saison démarre pour le LEB en août prochain avec le passage au quart d’heure des trains entre Echallens et Lausanne. Cette offre renforcée s’inscrit dans un engagement fort et quotidien de l’ensemble des partenaires politiques et des TL pour moderniser en profondeur cette ligne historique et la positionner dans la cour des modes de transport performants et fiables. Pour relever ce défi ambitieux, ce sont des moyens colossaux qui ont été mis en oeuvre avec l’impressionnant chantier du tunnel de 1,7 km sous l’avenue d’Echallens entre Lausanne et Prilly mais aussi, la rénovation complète des gares des Ripes, Assens, Echallens et Sugnens ainsi que la création de nouveaux secteurs de croisement dynamique sans arrêt de train grâce à l’installation de double voie.

La cohabitation de l’exploitation du LEB et des grands travaux est un énorme défi au quotidien pour les équipes TL/LEB. Malgré les efforts engagés, le LEB fonctionne encore avec de fréquents retards et suppressions de trains liés certes aux travaux mais aussi à des accidents imprévus entre le train et les usagers automobilistes, cyclistes ou piétons et à des absences simultanées de collaborateurs ne permettant pas de maintenir le niveau de service requis. Ce dernier point concentre une grande partie des efforts déployés par la direction et les ressources humaines des TL pour consolider le plus rapidement possible l’effectif des conducteurs et des chefs de circulation. Il est à relever que cet important travail de recrutement et de formation s’inscrit dans un environnement plus général de pénurie de personnel qualifié dans le secteur de l’exploitation des transports publics.

Un train de mesures pour être plus réactifs et plus proches des clients

De nombreuses mesures d’accompagnement ont été mises en oeuvre à l’interne et à l’externe depuis plusieurs mois. La cheville ouvrière de cette organisation repose sur l’évaluation continue des risques liés aux travaux réalisés la nuit et l’exploitation du service voyageurs. Ce dispositif comprend aussi une meilleure coordination avec les intervenants externes, spécialisés dans le génie ferroviaire et les équipements. L’information aux voyageurs a aussi été fortement améliorée par des messages vocaux plus détaillés dans les gares et/ou dans les trains ainsi que par la présence de « gilets verts », personnel qualifié, aux heures de pointe dans les gares d’Echallens, Cheseaux, Chauderon et Flon. « LEB info », un nouveau canal de communication a été créé sur Facebook. Il a été pensé comme une plateforme d’échange pour mieux appréhender les questions complexes liées à la vie de la ligne. Des moyens opérationnels tels que le positionnement de bus et de conducteurs de réserve à Echallens, sont également disponibles en cas d’imprévus sur la ligne.

Une mesure exceptionnelle pour remercier les clients

Aujourd’hui 21 juin, une journée d’inauguration en présence des TL et des partenaires politiques est organisée pour marquer le lancement de cette nouvelle offre au quart d’heure entre Echallens et Lausanne mais aussi, pour partager des moments conviviaux avec les voyageurs de la ligne du LEB et les habitants du Gros-de-Vaud.

C’est également l’occasion pour les TL de remercier leurs fidèles abonnés du LEB pour leur patience dans ce contexte d’exploitation difficile en leur offrant un bon d’achat d’une valeur de 100.- francs. Ce bon est à faire valoir sur le renouvellement d’un abonnement (junior, adulte ou senior) couvrant à minima une des zones 16-50-51-52. Plus de détails viendront dans les jours à venir. Avec cette initiative exceptionnelle et unique, les TL réaffirment leur volonté de s’engager à poursuivre au quotidien leurs efforts et à tout mettre en oeuvre pour offrir la meilleure qualité de service à la clientèle.

Info

KOMMENTARE

avatar
  Abonnieren  
Benachrichtige mich zu: