Le Service suisse d’enquête de sécurité (SESE) a publié aujourd’hui un rapport intermédiaire sur le tragique accident du 4 août. Les CFF intègrent désormais les recommandations du SESE dans leurs propres enquêtes sur les systèmes de fermeture des portes; ils élaborent déjà des mesures concrètes selon les recommandations de sécurité du SESE. Après réception d’éventuelles décisions de l’OFT, les CFF communiqueront à ce sujet en détail. Les CFF peuvent continuer d’exploiter les voitures VU IV en toute sécurité après les recommandations du SESE.

Le Service suisse d’enquête de sécurité (SESE) a publié aujourd’hui son rapport intermédiaire relatif à l’accident mortel du 4 août. Dans ce rapport, il émet deux recommandations d’amélioration du système de fermeture des portes à l’attention de l’Office fédéral des transports (OFT). Immédiatement après l’accident, les CFF ont mené leurs propres enquêtes sur le système de fermeture des portes et sur la protection anti-pincements, et ils ont pris des mesures immédiates. Les CFF intègrent désormais dans leurs travaux les conclusions et les recommandations du rapports intermédiaire du SESE. Ainsi des mesures concrètes sont déjà en cours d’élaboration. Les CFF analysent ces recommandations et élaborent déjà des mesures pour y répondre. Après réception d’éventuelles décisions de l’OFT, les CFF communiqueront en détail au sujet des mesures de correction et de l’état d’avancement de la mise en œuvre des mesures immédiates déjà prises. Le SESE, l’OFT et les CFF sont en contact étroit.

Le contrôle spécial des portes se poursuit à un rythme soutenu

Les CFF font tout pour que les voyageurs et le personnel se trouvent constamment en sécurité. Même si la cause de l’accident n’est pas encore élucidée, les CFF ont déjà pris des mesures immédiates après l’accident du 4 août.

  • Les CFF soumettent toutes les portes des voitures de type VU IV à un contrôle supplémentaire. À ce jour, les deux tiers des voitures ont été contrôlés. Les portes défectueuses sont soit remises en état immédiatement, soit condamnées et signalées comme défectueuses; dans ce cas, la voiture est remise en service en attendant que la porte condamnée puisse être réparée. Si nécessaire, les voitures sont retenues dans les installations de service CFF jusqu’à ce qu’elles soient réparées.
  • De plus, les CFF ont analysé le processus d’expédition et en ont discuté avec les partenaires sociaux. Le processus d’expédition actuel est sûr pour les clients et le personnel. Un groupe d’experts interne étudie actuellement s’il est possible d’adapter les processus afin d’améliorer encore la sécurité. Ces analyses font aussi l’objet de discussions avec la commission du personnel.

La sécurité est garantie

Selon les connaissances actuelles et l’évaluation de la sécurité par les CFF, il n’est pas nécessaire de retirer toutes les voitures VU IV du trafic. Les mesures immédiates garantissent la sécurité des voyageurs et du personnel. La task force vérifie à présent l’appréciation de la situation en continu, sur la base des contrôles spéciaux et des investigations du SESE. Si l’appréciation actuelle devait évoluer, les CFF prendront les mesures qui s’imposent, quel qu’en soit l’impact sur l’exploitation.

Info

KOMMENTIEREN - commenter - commentare

avatar
  Abonnieren  
Benachrichtige mich zu: