Mise en service partielle du terminal Rola à Fribourg-en-Brisgau

0
137

Avec l’achèvement de la première étape des travaux de transformation du terminal Rola à Fribourg-en-Brisgau, le noyau du projet est désormais réalisé : depuis hier, le 22 mai 2016, les trains de la Rollende Autobahn (Rola) peuvent être affrétés par le côté nord, donc dans le sens de la marche. La manœuvre de retournement des trains dans la région de Bâle, jusque-là indispensable, appartient désormais au passé.

L’exploitante de Rola, Ralpin SA, attendait ce moment avec impatience. Après une phase de planification qui aura duré plus d’une décennie, Ralpin a repris et finalisé le projet esquissé à l’origine par DB Netz (gestionnaire des infrastructures de la Deutschen Bahn). Dans ce contexte, les nouvelles exigences en termes d’environnement et de sécurité du travail de l’office fédéral des chemins de fer allemands (EBA) et de la ville de Fribourg-en-Brisgau ont également été prises en compte. Fin septembre 2015, l’approbation des plans de l’EBA est arrivée et les excavatrices ont fait leur entrée dès octobre 2015. Après une brève et intense phase de travaux de juste quelques mois, le noyau du projet, ou plus précisément la possibilité d’affréter les trains par le côté nord, a été réalisé. Jusqu’ici, en raison des particularités locales, les trains pouvaient être chargés dans le terminal de Fribourg-en-Brisgau uniquement depuis le sud et donc dans le sens contraire à la marche. Par conséquent, ils devaient emprunter une boucle de retournement au nord de Bâle, afin que les camions traversent la Suisse sur le rail dans le sens de la marche [voir graphique]. Cette manœuvre n’est désormais plus nécessaire, ce qui apporte une amélioration en termes de gestion et de sécurité ainsi qu’un sensible gain de temps.

RAlpin-Verladesituation-vor-Umbau 1_RAlpin_1 16RAlpin-Verladesituation-vor-Umbau 2_RAlpin_1 16RAlpin-Verladesituation-nach-Umbau_RAlpin_1 16

Pour permettre le chargement des trains par le nord, une route à sens unique d’environ 600 mètres a été réalisée le long de la voie de chargement, permettant aux camions de monter sur le train du côté nord, à l’aide d’une rampe d’accès. Par ailleurs, des adaptations de la longueur de la voie, des aiguillages ainsi que de la ligne aérienne ont également été nécessaires. Ces travaux de technique ferroviaire exigeants ont été réalisés grâce à la collaboration constructive et efficiente de toutes les parties prenantes.

Dans une seconde phase, au cours du deuxième semestre 2016, le nombre de places de parking pour les camions va être augmenté, de sorte qu’à l’avenir la capacité soit également de deux trains pleins (soit 22 camions chacun). Ralpin estime que l’agrandissement de l’espace de parking dans le terminal permettra d’obtenir de meilleures conditions de stationnement dans et autour du terminal, une amélioration de la situation en matière de circulation publique locale ainsi qu’une dissociation du „trafic Rola“ et du trafic individuel sur la voie d’accès. Les autres mesures architecturales dans le terminal prévoient la construction de nouveaux aménagements sanitaires et de salles de séjour pour les chauffeurs de poids lourds et les collaborateurs ainsi que des espaces administratifs. Les travaux doivent être intégralement achevés fin 2016.

La transformation du terminal de Fribourg-en-Brisgau a pour objectif avant tout l’optimisation significative de l’exploitation grâce à la modification du sens de chargement et non l’extension de la capacité. L’accroissement de l’offre Rola entre l’Allemagne et Italie suppose non seulement la transformation du terminal, mais aussi l’extension de l’infrastructure ferroviaire. Cela implique, outre le tunnel de base du Gothard, également notamment la construction du tunnel de Ceneri, lequel sera réalisé dans les 5 prochaines années, permettant ainsi la création du „corridor de 4 mètres“ pour le transit ferroviaire des semi-remorques de 4 mètres.

Chiffres et faits sur le terminal de Fribourg-en-Brisgau:

  • Chaque semaine, 60 trains sont chargés et autant déchargés au terminal de Fribourg-en-Brisgau.
  • Plus de 1000 camions arrivent à Fribourg-en-Brisgau chaque semaine et plus de 1000 camions en repartent.
  • Chaque année, plus de 1700 tonnes de marchandises passent au terminal de Fribourg-en-Brisgau.
  • Le terminal transformé permettra des longueurs de train allant jusqu’à 25 wagons porteurs surbaissés.
  • Au total, quelque six prestataires de service avec une cinquantaine de collaborateurs sont sur place pour assurer l’exploitation de la Rola. Ceux-ci sont impliqués dans les processus d’enregistrement, de contrôle technique, de chargement, de sécurité, de nettoyage et d’approvisionnement des voitures d’accompagnement et de maintien en état.
  • Le financement de la transformation du terminal est assuré par l’Office fédéral des transports (OFT) et Ralpin.

KOMMENTARE

avatar
  Abonnieren  
Benachrichtige mich zu: