Un appel urgent à la réouverture de la ligne ferroviaire Bienne-Belfort

Une politicienne française, Colette Dazy du parti Démocratie Participative 90, lance une pétition. Le TGV Rhin-Rhône doit arriver en 2011 à Meroux, à onze kilomètres de Belfort, mais pour l’instant aucun financement n’est bouclé pour relier la gare de Belfort à la gare TGV de Meroux, un trajet qui est d’ailleurs inclus dans la ligne Bienne-Belfort.

Une politicienne française, Colette Dazy du parti Démocratie Participative 90, lance une pétition. Le TGV Rhin-Rhône doit arriver en 2011 à Meroux, à onze kilomètres de Belfort, mais pour l’instant aucun financement n’est bouclé pour relier la gare de Belfort à la gare TGV de Meroux, un trajet qui est d’ailleurs inclus dans la ligne Bienne-Belfort.

La pétition demande donc que cette desserte ferroviaire soit réalisée dans les plus brefs délais. Il est prévu qu’au minimum un million de voyageurs transitent chaque année par la gare de Meroux. Pour les initiants, il est inconcevable que ces usagers doivent utiliser leur voiture pour prendre le train…

Le coût de la desserte entre la gare de Belfort et la gare TGV de Meroux se monte à 10 à 20 millions d’Euros. „Ce n’est pas une affaire! La verrière de la gare de Strasbourg, qui a une fonction uniquement décorative, a coûté vingt millions d’euros…“, note Colette Dazy. Cette dernière est candidate à l’élection cantonale de Belfort-Sud en mars, mais elle se défend bien de toute manœuvre électorale avec cette initiative. Elle estime notamment que gauche et droite doivent défendre ensemble ce dossier pour l’avenir de la région belfortaine.

News vagabond

Autor: Redaktion

Aus der Bahnonline.ch-Redaktion. Zugesandte Artikel und Medienmitteilungen, welche von der Redaktion geprüft und/oder redigiert wurden.

Schreibe einen Kommentar