Exercice d’intervention dans le m2 requis par l’office fédéral des transports pour délivrer l’autorisation d’exploiter dimanche 18 mai

Un exercice d’intervention dans le m2 aura lieu dimanche 18 mai entre 17 heures et 18 heures trente à la hauteur de la station Ours. Ce test grandeur nature, qui doit s’inscrire dans le cadre d’un accident majeur en station profonde, est requis par l’office fédéral des transports afin de délivrer l’autorisation d’exploiter au métro lausannois avant sa mise en service. Les intervenants des organismes intégrés dans le plan DIAM – la Police de Lausanne, les Sapeurs pompiers, le Groupe sanitaire, la Protection civile et les TL – seront engagés dans cet exercice qui sera placé sous la conduite de Gérald Hagenlocher, commandant de la police de Lausanne – responsable du plan DIAM, et de Jean-Luc Berney, commandant du service de protection et de sauvetage.

Un exercice d’intervention dans le m2 aura lieu dimanche 18 mai entre 17 heures et 18 heures trente à la hauteur de la station Ours. Ce test grandeur nature, qui doit s’inscrire dans le cadre d’un accident majeur en station profonde, est requis par l’office fédéral des transports afin de délivrer l’autorisation d’exploiter au métro lausannois avant sa mise en service. Les intervenants des organismes intégrés dans le plan DIAM – la Police de Lausanne, les Sapeurs pompiers, le Groupe sanitaire, la Protection civile et les TL – seront engagés dans cet exercice qui sera placé sous la conduite de Gérald Hagenlocher, commandant de la police de Lausanne – responsable du plan DIAM, et de Jean-Luc Berney, commandant du service de protection et de sauvetage.

Selon les exigences de l’Office fédéral des transports, le scénario de l’accident se déroulera dans le cadre d’un accident majeur, dans une station profonde, avec une inter station en pente, un environnement de surface complexe et une centaine de victimes impliquées. Le test grandeur nature portera notamment sur la sécurisation du site, le désenfumage, le comportement d’une rame à l’arrêt, la coordination et les communications avec les intervenants, l’alimentation des colonnes sèches, la lutte contre l’incendie, la mise en place et l’utilisation des lorrys pour l’évacuation des victimes.

Cet exercice aura lieu dimanche 18 mai entre 17 heures et 18 heures trente à la hauteur de la station Ours. Les intervenants de la Police de Lausanne, des Sapeurs pompiers, du Groupe sanitaire, de la Protection civile des TL, soit les intervenants des organismes intégrés dans le plan DIAM (Directives d’intervention en cas d’accident majeur) seront engagés sous la direction de Gérald Hagenlocher, commandant de la police de Lausanne, et de Jean-Luc Berney, commandant du service de protection et de sauvetage. Il s’agit de tester, par phases d’engagement, la mise en place des moyens DIAM, la coordination des services engagés des moyens en surface et en profondeur, la montée en puissance du dispositif avec notamment la mise en place des installations temporaires (tels que le poste de commandement, le poste médical avancé…) et le sauvetage. Une quarantaine d’observateurs effectueront un contrôle après chaque phase des actes métiers des 230 intervenants, engagés par la police, les pompiers, les sanitaires et la sécurité civile. A noter encore que la Direction de l’exercice a fait appel à 110 figurants pour jouer le rôle des personnes impliquées dans l’accident.

Quelque deux cents invités et représentants de la presse pourront suivre en direct de la place de l’Ours cet exercice qui sera filmé, projeté et commenté sur deux écrans géants.


Mehr zum Thema:

Le Corps de police Lausanne

Autor: Redaktion

Aus der Bahnonline.ch-Redaktion. Zugesandte Artikel und Medienmitteilungen, welche von der Redaktion geprüft und/oder redigiert wurden.

Schreibe einen Kommentar