Les TPF surmontent positivement les aléas de l’année 2008 – Rapport annuel 2008 des Transports publics fribourgeois

Les Transports publics fribourgeois (TPF) ont su faire face aux conditions très difficiles de l’exercice 2008. Le premier des challenges était une réduction annoncée des indemnités perçues pour le trafic concessionnaire. Le deuxième défi à relever était celui de l’augmentation importante des coûts, celui du carburant certes, mais aussi la suppression rétroactive au 1er janvier 2008 de la ristourne sur les carburants. La forte augmentation de la fréquentation recensée en 2008 n’a pas permis d’équilibrer le résultat des activités liées au trafic à l’horaire. L’entreprise réalise néanmoins un bénéfice grâce à la contribution de ses autres activités. Son institution de prévoyance réalise également une très belle performance puisque son taux de couverture demeure supérieur à 100% malgré une année qui a ébranlé bon nombre de caisses de pensions.

Transport Public Fribourgeois
Les Transports publics fribourgeois (TPF) ont su faire face aux conditions très difficiles de l’exercice 2008. Le premier des challenges était une réduction annoncée des indemnités perçues pour le trafic concessionnaire. Le deuxième défi à relever était celui de l’augmentation importante des coûts, celui du carburant certes, mais aussi la suppression rétroactive au 1er janvier 2008 de la ristourne sur les carburants. La forte augmentation de la fréquentation recensée en 2008 n’a pas permis d’équilibrer le résultat des activités liées au trafic à l’horaire. L’entreprise réalise néanmoins un bénéfice grâce à la contribution de ses autres activités. Son institution de prévoyance réalise également une très belle performance puisque son taux de couverture demeure supérieur à 100% malgré une année qui a ébranlé bon nombre de caisses de pensions.
L’évolution du projet de RER fribourgeois
Au cours de l’année 2008, les TPF ont largement développé l’un de leurs objectifs prioritaires, celui lié à la mission fixée à l’entreprise par le Conseil d’Etat fribourgeois en mai 2006, à savoir développer et mettre en place un projet de RER pour le canton de Fribourg. Ce projet, présenté en conférence de presse il y a tout juste un an, avait été remis au Directeur de l’économie et de l’emploi en janvier 2008. Le concept est celui de tout RER, axé sur un centre urbain, en l’occurrence la Ville de Fribourg. De ce centre névralgique rayonne une exploitation renforcée de quatre lignes ferroviaires qui se déploient en étoile de et vers Fribourg sur les axes Bulle-Romont, Estavayer-le-Lac-Payerne, Chiètres-Morat, Berne-Flamatt. La maîtrise de cet outil par les TPF offre une optimalisation de la gestion avec le réseau des automobiles régionales et des bus urbains, pour offrir un système parfaitement intégré de mobilité publique à l’intérieur du périmètre frimobil dont les TPF détiennent plus de 82% de part de marché.
En juillet, par un document de convention conclu entre le canton de Fribourg et l’entreprise, le Conseil d’Etat a officialisé le fait que les TPF seraient l’opérateur principal de ce RER. Le dossier est maintenant dans les mains du Gouvernement. Les TPF sont prêts à collaborer pour concrétiser rapidement cet ambitieux mais nécessaire projet pour la population. Les voix sont nombreuses qui réclament la création d’un RER fribourgeois autonome et performant avec un potentiel de catalyseur pour le développement économique et social du canton de Fribourg entre les pôles bernois et vaudois. Les Transports publics fribourgeois s’y sont préparés depuis quelques années déjà en achevant notamment dès 2007 la rénovation de l’infrastructure ferroviaire entre Bulle et Romont.
A l’heure actuelle, plusieurs groupes de travail ont été mis en place dans le but de faire avancer ce projet plus rapidement en étroite collaboration avec les CFF.
Résultats 2008 positifs
Bien avant que ne débute l’exercice sous revue, les TPF savaient que celui-ci serait très difficile, ne serait-ce qu’en vertu de la réduction importante des indemnités annoncées et qui a été finalement de 400’000 francs. Les prestations fournies ont pourtant été en augmentation, principalement au niveau du chemin de fer et de l’automobile régionale. Au cours de l’année 2008, le nombre total de voyageurs des TPF a de ce fait augmenté de 4,7% à 23,8 millions de personnes. Les recettes voyageurs sont en hausse de l’ordre de 8,8% grâce notamment à une progression très favorable de la vente, au niveau national, des abonnements généraux et demi-tarif, ce dont a bénéficié naturellement la société. Les TPF ont de ce fait enregistré en 2008 un nouveau record de leurs produits qui approchent les 109 millions de francs.
L’effet très encourageant de l’augmentation des recettes ne suffit pourtant pas à compenser la hausse des charges enregistrée au cours de l’année sous rubrique. L’entreprise a dû composer avec une hausse importante des charges liées aux carburants mais aussi avec la suppression partielle de la ristourne sur les carburants avec effet rétroactif au 1er janvier 2008. Afin d’assurer les augmentations de prestations demandées, l’entreprise a dû accroître son effectif qui est passé en une année de 582 à 600. Ajouté à la revalorisation des rémunérations, Il en est résulté une hausse du poste de la masse salariale de 4,9%. Ainsi, les résultats d’exploitation des activités de service public ont clôturé l’année sur une perte que les bénéfices des autres activités ont pu combler, les comptes de la société pouvant finalement se solder par un bénéfice net de l’exercice de 1 million de francs.
Le bilan au 31 décembre 2008 reflète la bonne santé financière de la société, les fonds propres et la réserve d’amortissement pour le renouvellement du matériel roulant et des installations autorisant l’entreprise à participer, du moins partiellement, au financement de quelques mesures liées au développement de ses projets.
Sur le plan social, l’exercice 2008 peut être considéré comme très satisfaisant. D’entente avec les partenaires sociaux, les TPF ont pour la deuxième fois consécutive procédé au renouvellement de la Convention collective de travail qui s’applique à tous les employés des TPF, quel que soit leur domaine d’activité au sein de l’entreprise. Signé le 16 février 2009, le texte de cette troisième convention multimodale est entré en vigueur avec effet rétroactif au 1er janvier 2009 pour une période de trois ans. Enfin, toujours dans le contexte du bilan social, s’il est à constater que l’année écoulée, lourdement marquée par la crise financière, a été éprouvante pour les caisses de pensions en général, il est réjouissant de prendre acte que l’institution de prévoyance professionnelle des TPF peut présenter au 31 décembre 2008 un taux de couverture de 100,4%, en baisse d’un point par rapport à l’exercice précédent, mais demeurant bien supérieur à celui généralement enregistré par les fonds de pension de la branche des transports publics.

Liens externes – Weblinks

  • RER/S-Bahn Fribourg:
  • Autor: Redaktion

    Aus der Bahnonline.ch-Redaktion. Zugesandte Artikel und Medienmitteilungen, welche von der Redaktion geprüft und/oder redigiert wurden.

    Schreibe einen Kommentar