Effort mensuel de la police neuchâteloise : la sécurité dans les transports publics

En février 2012, la police neuchâteloise marquera une présence accrue dans les transports publics neuchâtelois. Cette action s’inscrit dans le cadre des efforts mensuels de la police neuchâteloise et a pour objectif de renforcer le sentiment de sécurité ainsi que de lutter davantage contre les resquilleurs.

Police NE
En février 2012, la police neuchâteloise marquera une présence accrue dans les transports publics neuchâtelois. Cette action s’inscrit dans le cadre des efforts mensuels de la police neuchâteloise et a pour objectif de renforcer le sentiment de sécurité ainsi que de lutter davantage contre les resquilleurs.

Durant tout le mois de février, la police neuchâteloise va renforcer sa présence dans les bus, trams et autres moyens de transports publics du canton, ainsi que dans les gares et aux abords des arrêts.

La police neuchâteloise veut également rappeler aux usagers des transports publics que voyager sans titre de transport valable est interdit et puni par la loi. Le contrevenant doit alors s’acquitter d’un montant minimum de CHF 75.- auprès de l’entreprise de transport.

Depuis le 1er janvier 2012, la nouvelle loi fédérale sur les organes de sécurité des transports publics (LOST) prévoit que toute personne désobéissant aux ordres donnés par une personne chargée de la sécurité sera puni d’une amende. Ainsi, le contrevenant refusant de prouver son identité lors d’un contrôle, par exemple, devra s’acquitter d’une amende de 250.- dans le canton de Neuchâtel.

Autor: Redaktion

Aus der Bahnonline.ch-Redaktion. Zugesandte Artikel und Medienmitteilungen, welche von der Redaktion geprüft und/oder redigiert wurden.

Schreibe einen Kommentar