Horaire 2016 NE: Introduction de la cadence à la demi-heure entre les Montagnes neuchâteloises et le Littoral

Au terme de plusieurs tests techniques, le Conseil d’Etat a validé l’introduction de la cadence à la demi-heure sur la Ligne Neuchâtel – La Chaux-de-Fonds – Le Locle dès décembre prochain. La qualité des correspondances pourra ainsi être maintenue malgré le décalage des horaires des ICN induit par le projet Léman 2030. Il s’agit là d’un premier pas concret vers la mise en place d’un véritable RER neuchâtelois.

République et canton de Neuchâtel
​Au terme de plusieurs tests techniques, le Conseil d’Etat a validé l’introduction de la cadence à la demi-heure sur la Ligne Neuchâtel – La Chaux-de-Fonds – Le Locle dès décembre prochain. La qualité des correspondances pourra ainsi être maintenue malgré le décalage des horaires des  ICN  induit par le projet Léman 2030. Il s’agit là d’un premier pas concret vers la mise en place d’un véritable RER neuchâtelois.

Le projet Léman 2030 impose des travaux d’importance dans le nœud ferroviaire de Lausanne. Les horaires des trains grande ligne de la ligne du pied du Jura ( ICN ) ont dû être adaptés en conséquence. Dès décembre 2015, l‘ ICN  en direction de Lausanne sera décalé de 30 minutes. Afin de conserver la même qualité de correspondances en gare de Neuchâtel entre le trafic grande ligne et le trafic régional, la cadence à la demi-heure doit être introduite.

A ces fins, une déclaration d’intention a été signée en janvier 2014 entre les CFF, l‘Office fédéral des transports (OFT) et le Canton de Neuchâtel. Début avril, le Conseil d’Etat a validé définitivement sa position, pour une cadence à la demi-heure stricte, permettant ainsi d’assurer une bonne desserte des Montagnes neuchâteloises par de bonnes correspondances en gares de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds.

La cadence à la demi-heure impose techniquement une accélération des circulations sur la ligne afin de permettre aux trains de se croiser aux Geneveys-sur-Coffrane. Elle nécessite la suppression de la halte de Montmollin-Montézillon – compensée par une nouvelle desserte de bus – et l’engagement de matériel roulant à haute performance. Il s’agit des locomotives Re 465 du BLS ainsi que des rames modernes RER Flirt des CFF et de transN. Actuellement, ces deux entreprises construisent activement leur collaboration. Une autre évolution est la réintroduction d’une liaison directe entre La Chaux-de-Fonds et Berne via le BLS. A ce jour et suite à la commande des entreprises de transports, le Conseil d’Etat attend l’attribution des sillons par Trasse.ch.

Premier pas concret vers la mise en place du RER neuchâtelois
La mise à la cadence à la demi-heure entre le Littoral et les Montagnes neuchâteloises constitue un premier pas concret vers des liaisons performantes au sein du canton de Neuchâtel. Par ailleurs, d’ici à fin 2015, le Grand Conseil sera saisi du rapport sur la mobilité à l’horizon 2030. Il doit concrétiser la vision d‘ „Un canton, un espace“ avec comme volonté, le rassemblement des régions et des agglomérations.
Aussi, la croissance attendue de la demande via la cadence à la demi-heure permettra de consolider la position du projet de RER neuchâtelois, dont l’évaluation sera réalisée par l’OFT d’ici à fin 2016.

Le Conseil d’Etat est conscient que la mise en œuvre de la cadence à la demi-heure est un défi technique de taille, notamment pour garantir la stabilité de l’horaire. Un engagement important des entreprises de transport a donc été demandé en ce sens. Il est en effet indispensable de corriger les ruptures de correspondances provoquées par Leman 2030 et ainsi de lancer dès décembre 2015, les bases du développement d’un véritable RER neuchâtelois.

Autor: Redaktion

Aus der Bahnonline.ch-Redaktion. Zugesandte Artikel und Medienmitteilungen, welche von der Redaktion geprüft und/oder redigiert wurden.

Schreibe einen Kommentar