Direktverbindung Neuenburg – La Chaux-de-Fonds: Ausschreibung für Planungsarbeiten

Eine neue Eisenbahnlinie soll bis 2035 Neuenburg mit La Chaux-de-Fonds verbinden. Sie soll die Einführung des Viertelstundentakts zwischen Neuenburg, La Chaux-de-Fonds und Le Locle ermöglichen. Die Planung des Projekts begann 2020 bei der SBB, die Ausschreibungen für die folgenden Studienphasen werden in diesen Tagen veröffentlicht.

Komplette Medienmitteilung der SBB in französischer Sprache:
Une nouvelle ligne ferroviaire doit relier Neuchâtel à La Chaux-de-Fonds à l’horizon 2035. Elle doit permettre d’introduire la cadence au quart d’heure entre Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds et Le Locle. La planification du projet a commencé en 2020 aux CFF et les appels d’offres pour les phases d’étude suivantes sont lancés ces jours.

Entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds, une nouvelle ligne ferroviaire directe doit être construite dans le cadre du programme de développement stratégique de l’infrastructure ferroviaire, étape d’aménagement 2035 (PRODES EA 2035). Devisée à près d’un milliard de francs, la nouvelle ligne est d’ores et déjà financée par PRODES EA 2035 ainsi que par une participation cantonale pour la réalisation d’une gare avec desserte voyageurs au Val-de-Ruz. La nouvelle infrastructure est également une composante importante du projet cantonal « Mobilité 2030 », accepté par la population neuchâteloise en 2016.

La planification pour ce grand chantier a démarré en 2020 aux CFF, sur mandat de l’Office fédéral des transports (OFT). Actuellement, l’étude préliminaire est en cours ; elle permettra de déterminer les fondements du projet et de définir la meilleure variante de tracé de la nouvelle ligne ferroviaire.

Un appel d’offres est publié ces jours sur simap.ch pour sélectionner les bureaux d’étude en charge de la planification du projet pour les phases suivantes.

La prochaine étape consistera à lancer la phase d’avant-projet, début 2023. Durant cette phase, le projet d’infrastructure de la nouvelle ligne sera étudié en détail en élaborant tous les concepts nécessaires à sa construction et à son exploitation ainsi qu’un calendrier de mise en service. Cette phase sera suivie par le projet de construction et les études d’impact, auxquels succédera la mise à l’enquête publique, prévue pour la fin de la décennie. Une fois l’autorisation de construire octroyée, les travaux pourront débuter et devraient durer environ six ans.

Après sa mise en service, la nouvelle ligne ferroviaire permettra de diviser par deux le temps de parcours entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds (qui se monte aujourd’hui à 27 minutes) et d’introduire la cadence au quart d’heure entre Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds et Le Locle.

Les collectivités concernées par la nouvelle ligne seront bien entendu impliquées dans les différentes phases du projet d’infrastructure, en étroite coordination avec l’OFT, les CFF et le canton de Neuchâtel.

Les CFF ont par ailleurs terminé les travaux d’assainissement minimal sur la ligne existante, qui étaient nécessaires d’une part pour assurer l’exploitation de la ligne actuelle en toute sécurité et d’autre part pour pérenniser les tronçons du futur RER neuchâtelois, notamment entre Neuchâtel et Corcelles-Peseux. Ces travaux se sont étalés sur près de deux ans au total (mai 2020 – mars 2022, plus d’infos sur www.cff.ch/ne-cdf). L’exploitation ferroviaire est ainsi assurée sur la ligne actuelle jusqu’à la mise en service de la nouvelle infrastructure.

Meinung

Eigene Meinung zum Thema?

Text-QuelleSBB CFF FFS
Redaktionhttps://www.bahnonline.ch
Aus der Bahnonline.ch-Redaktion. Zugesandte Artikel und Medienmitteilungen, welche von der Redaktion geprüft und/oder redigiert wurden.

respond

Kommentare

Kommentar schreiben:

In Verbindung bleiben

Folgen Sie uns auf Social-Media.

Ähnliche Artikel